Mesdames, Messieurs, Mes Chers Concitoyens,
Le projet de création d’une ligne à grande vitesse reliant Aix-En-Provence et Nice vient
d’entrer dans la phase de concertation.
Ce projet suscite à juste titre nos légitimes inquiétudes puisque conformément aux
décisions prises par le gouvernement le 29 janvier 2009, c’est la ligne dite du tracé des
«Métropoles» desservant à leur demande les villes de Marseille, Toulon et Nice qui a été
choisie.
Rappelons qu’un autre tracé plus au Nord avait été également étudié puis abandonné.
Cette ligne «du Sud» avec les différents scénarios retenus impacte fortement notre
secteur géographique.
Le Réseau Ferré de France présente actuellement différents tracés selon que la gare
T.G.V. soit implantée à Toulon ou à la Seyne Sur Mer.
Avant la fin 2011, et après que soient remontées les observations et propositions des
instances de concertation, R.F.F. retiendra un des tracés qui correspondra à un fuseau
d’un kilomètre de large dans lequel sera défini l’espace nécessaire à la construction de la
ligne.
Le Ministère l’examinera et se prononcera au début de l’année prochaine.
Les travaux devraient débuter en 2018 et la mise en service est prévue vers 2023.
Ce projet de ligne dite à grande vitesse qui par son tracé sinueux ne permettra pas aux
T.G.V. d’atteindre les vitesses normales malgré un coût considérable pour un gain de
temps de parcours réduit, n’est pas acceptable.
En effet, les conséquences de sa présence dans des zones fortement urbanisées et riches
d’un terroir viticole de grande qualité seront nombreuses :
- paysages dénaturés,
- terrains agricoles détruits,
- dépréciations des patrimoines fonciers,
- nuisances sonores et visuelles.
Avec mon conseil municipal nous utiliserons tous les moyens légaux pour nous opposer à
ce projet désastreux en accord avec les élus des communes de Sud Sainte Baume et
l’ensemble des acteurs économiques.
Des actions et la mobilisation de toutes les énergies seront nécessaires si la raison et le
bon sens ne l’emportent pas.
Restons vigilants et solidaires.
Le Maire.
René JOURDAN.